28 octobre 2007

Princesse de Rien.

A marcher trop longtemps dans les rues. Elle a croisé tout ce qu'elle n'a pas. Est-ce que cela lui fait défaut ? Lui fait envie ? Lui manque ? Oui. Mais c'est un secret. Il ne faut pas en émietter une poussière. Pas écailler les fragiles mensonges. Ou plutôt. Les omissions.  L'absence d'aveux aux questions qu'on ne lui pose pas.  Les fuites dont elle use face à ses propres sentiments. Ou ce qu'elle considèrent comme d'inavouables désirs. A trop marcher. Un samedi après-midi. Dans les rues parisiennes. Elle a vu des gens. Des... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 00:22 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

19 juillet 2007

Derrière ses lunettes.

Texte éxrit le dimanche 22 juillet 2007. Publié peut-être tempoirairement, en retard, en décalé... En écho/réponse aux commentaires du billet du dessus et du dessous. Elle a marché longtemps. Dans ces rues qu'elle arpente déjà tant. Avant de s'allonger. Là. Dans l'herbe fraîche. Suffisament haute pour être moelleuse. Coller à ses prunelles, de larges lunettes de soleil. Elle ressemble à ces jeunes filles qui courrent après la mode. Petites midinettes en copié/collé. Elle n'aime guère cela. Mais avait besoin de s'extraire. Les... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 18:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2007

En partance.

Blue Rail  By Lovemystery Elle fait toujours cela quand elle y va. Tout simplement, parce-qu'elle ne sait pas faire autrement. Elle arrive en tremblant. De terreurs et d'envies, à la fois. Elle parle, parle, parle à s'en couper le souffle. A leur couler le bec. A peine assise dans la voiture. Tout le trajet. Et encore après. Quelques soubresauts, sur les bancs en bois clair de la cuisine, sur la canapé bleu défoncé. Elle débaltère. Pour se donner consistance et assurance. Pour éviter les questions. Pour occuper l'espace.... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 07:44 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
23 mars 2007

Ce matin là.

Je n'avais vu que cela d'elle. Sur le quai. La bavure du khôl. Oeil gauche. Je n'étais pas très réveillé. Un peu pressé ce matin là. Quand le métro est entré dans la station. Comme tout le monde. Je me suis dépêché de rentrer dans la rame. Le trajet allait être long jusqu'à l'arrêt l'Hôtel de Ville. Je convoitais un siège. Et je l'avais déjà oublié. Et puis. Elle m'a frôlé. Et de ce bref contact, un choc. Ou plutôt une vision. Il faisait nuit. Elle marchait vite. Une musique sourde flottait dans l'air sur son passage. Comme une... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 mars 2007

Une nuit sur son épaule.

Sa jambe gauche repliée sur la sienne. Allongé sur le flanc droit. Ses bras l'enlace. Et ses longues phalanges osseuses buttent contre les siennes. Plus molletonnées. Il ne bouge déjà plus. Son genou pris sous le poids de sa cuisse. Elle ne tente plus un geste. De peur d'effrayer le marchand de sable. Ses doigts dansent doucement entre les siens. Elle les écartent lentement. Faible. Fuyante. L'afflux sanguin ne lui plaît guère. Depuis toujours. Ses nerfs se relâchent paraît-il. Sa respiration le trahit. Il a déjà enjambé quelques... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 22:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 mars 2007

Rodéo.

Simple  Final  By  xxPaperflowersxxQuand elle arrive. Elle appuye toujours sur le mauvais bouton. Au "1", elle ajoute un "6". Pour le septième ciel. C'est logique. Simple question d'addition. Bête et simple. Même pour son faible quotient intellectuel. Même pour son illettrisme mathématique. Et puis. Pour son chiffre aussi. Un des deux auxquels elle se réfère. Bête et méchant. L'espoir factice de la numérologie. Des horoscopes. Et les croyances populaires du 7. Un petit plus, donc. Entre deux grands... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 03:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
21 janvier 2007

Montparnasse.

On n'échappe à rien, pas même à ses fuites. Jean-Jacques Goldman, tiré de On ira.   La porte à peine franchie, une nuit opaque s'est abatue sur elle. Et à toutes jambes. Rue des Favorites. Rue du Docteur Roux. Elle a tourné trop tôt, poussé par les démons de l'obscurité que lui soufflent l'enfance. Son sac lui lacère l'épaule. Et ces genoux et ses talons flagellent. A chaque pas, menacent de rompre l'élan. Elle ne ralentit pas pour autant. Rue du Cotentin. Le parcours habituel des errances dominicales lui apparaît plus... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 22:22 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
09 janvier 2007

En Mode Menteuse.

D'une fine et ferme jambe. Gantée de soie couleur chair et de bottes de sept lieues. J'enjambe. Les heurts, la mendicité et les fades aubes. D'une main lassée par l'habitude, je ramasse les fleurs des admirateurs. Elles jonchent mes avancées. Et sous mes semelles des pétales de roses rouge bordeau. De l'autre, je repousse obstacles et les déjections des ignards pigeons. Je suis une Princesse. La Princesse du Bonheur.A mes longues boucles rousses, des fleurs fraîches. Des lys. Je suis une Reine. Et j'excelle. Vie professionnelle... [Lire la suite]
Posté par Ankylosee à 16:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]